Analyse de l’effectif du VRDR 2017-2018 – EP.1 : La première ligne

Alors que le VRDR a annoncé douze arrivées et quinze départs, l’effectif drômois semble être maintenant quasiment au complet. Nous pouvons ainsi imaginer un premier XV type, même si il est toujours difficile d’appréhender le vrai niveau des recrues. #LSD vous fait ainsi sa présentation d’équipe, ligne par ligne. Episode 1 : la première ligne.

Les titulaires (selon LSD)
Iapteff, Larrieu et Goze. Avec cette première ligne, le VRDR a bien voyagé cette année. La mêlée est l’un des secteurs qui a le mieux marché cette saison et cela est notamment dû à cette première ligne. Le coach des avants Grégory Tournayre devrait faire confiance à cette triplette pour débuter cette saison. Malgré tout, du côté des recrues, Sharashidze et Brison semblent pouvoir bousculer la hiérarchie. Le dernier avait fait bonne impression lorsqu’il avait affronté le VRDR cette saison. Le premier, lui, a l’expérience internationale avec l’équipe de Géorgie et jouait la saison dernière en Pro D2. Il est revanchard après avoir disputé uniquement deux rencontres la saison dernière. Affaire à suivre donc.

Le Groupe : 

Dans ce groupe des premières lignes, la jeunesse est aussi bien représentée. Deux joueurs formés au club font en effet partie de ce groupe professionnel avec Julien Royer et Brice Humbert, auteur de plusieurs feuilles de matchs en fin de saison. De la jeunesse mais aussi de l’expérience dans ce groupe. David Vaudaine passé par Montpellier, Nevers ou encore Romain Colliat entoureront cette jeunesse triomphante.  Avec ces joueurs, cette première ligne semble être un bon mixte entre la jeunesse, l’expérience et la puissance. Ce secteur qui a fonctionné cette année devrait pouvoir enchaîner une nouvelle belle saison en Fédérale 1 Elite.

La note de la rédaction pour une saison en Fédérale 1 Elite : 

Première ligne titulaire : 8/10, Groupe de la première ligne : 7/10

Le groupe de la première ligne en photos : 

colliat  giorgi-sharashidze goze humbert
iapteff larrieu romain-brison royer
vaudaine