Thomas Cury (Saint-Paul-lès-Romans): « C’est l’histoire d’une bande de potes champions de France »

Quel week-end pour la Drôme! Alors que les jeunes du VRDR ont remporté le titre de champions de France de la catégorie Belascains, les Foxs ont fait de même en 4ème série! À Gevrey-Chambertin en Bourgogne, les drômois ont disposé ce dimanche de Nanterre 43-19. La Joyeuse Sportive XV a pu compter sur les nombreux supporters ayant fait le déplacement: ils étaient prêt de 300 à pousser derrière Saint-Paul-lès-Romans pour ce match au sommet!

C’est en tout cas la victoire d’une bande de potes, persuadée qu’elle allait être championne dès le début de la saison. Deux jours après ce match historique, Thomas Curry est encore tout sourire. L’ailier de 35 ans de Saint-Paul-lès-Romans, passé notamment par Romans, Saint Marcellin et Annonay, revient sur la superbe année de la Joyeuse Sportive XV.

Thomas, bien remis de ce titre de champion de France?

On est super content. On avait ce titre dans le coin de notre tête depuis le début de la saison. Dans le vestiaire, en finale, on s’est dit qu’on y était, et qu’il était pour nous. Personnellement, je suis arrivé cette année au club. Pour la ville c’est quelque chose de fort. Moi j’ai joué cette finale avec des copains, elle a été gagnée entre amis. Ce sont des potes de primaire, de collège, de lycée. J’ai commencé le rugby à 6 ans, j’y joue depuis 29 ans, mais c’est la première année qu’il y a cet engouement. On a été pas mal critiqué car on a quelques joueurs aux alentours qui nous ont rejoints pour leur dernière saison de rugbymen. Certains disaient que l’on gagnait de l’argent en 4ème série ce qui est n’importe quoi.
Après ce titre, je pense aussi à « Zizou ». C’est l’un de nos joueurs, il a 49 ans, et il est peut-être le plus vieux de l’histoire à gagner un titre de champion de France. En regardant sur internet, on n’a pas trouvé plus vieux en tout cas (rires).

Il n’y a pas eu photo en finale face à Nanterre.

En effet, mais ils étaient trop jeunes en face. Ils avaient entre 19 et 22 ans. On avait plus de densité physique. Devant, ils étaient tout le temps en train de reculer. La densité physique est forcément plus forte pour un gars de 30 ans. Ce qui a fait la différence, c’est aussi l’état d’esprit. On s’est dit depuis le début de l’année que l’on serait champions de France. Et puis on s’est toujours servi du négatif pour en sortir du positif.

Cela restera le plus gros souvenir de ta carrière de rugbyman?

Ça restera clairement mon plus beau souvenir. J’ai également été champion Drôme Ardèche avec la réserve honneur du RC Romans. C’était mon premier bouclier mais celui de ce week-end est particulier.

Vous parlez déjà de l’an prochain entre joueurs?

On a notre 9 qui était prêt à refaire une saison si on était champion. Les négociations seront peut-être plus faciles avec certains (rires). Il y aura quelques arrêts parce qu’on est vieux. Il faut maintenant intégrer les jeunes pour qu’ils connaissent le rugby familial. Personnellement, je vais rester.

capture-decran-2017-06-19-a-09-29-10

Photo: facebook Joyeuse Sportive XV