Montée en D1: Le GF38 doit gagner… et espérer

À deux journées de la fin du championnat de D2, le GF38 peut encore croire à la montée en élite. Troisième, le club grenoblois compte deux points de retard sur le leader Val d’Orge, et un point de moins que Dijon. Les iséroises n’ont pas le choix, elles doivent faire le plein de points et espérer.

7 victoires, un nul et deux défaites: le GF38 a un rythme de champion. En témoignent les quatre derniers matchs, synonymes de succès, dont le dernier au Puy (2-7) le week-end dernier. Malheureusement, les joueuses de Nicolas Bach ont connu deux revers en 2017: face à Dijon et à Metz. Et vu le rythme effréné imposé par les deux premiers Val d’Orge et Dijon, tout faux-pas est interdit.

Malgré tout, Grenoble a encore une chance de finir premier. Le club isérois doit remporter ses deux derniers matchs de championnat. Et cela commence par Yzeure à domicile, ce dimanche à 15h. Face à une équipe qui n’a plus rien à jouer, le plein de points est espéré. Dans deux semaines, le déplacement à Clermont ne s’annonce pas plus compliqué.

Mais évidemment, le GF38 n’a pas son destin entre ses mains et devra compter sur un faux pas des deux clubs de tête. Le leader Val d’Orge ira à Metz. Si ce déplacement chez le neuvième semble à la portée des franciliennes, ces dernières ne sont pas dans une forme étincelante. Le principal adversaire de Grenoble pour la montée semble davantage Dijon. Les deuxièmes de D2 sont en pleine forme et ont un calendrier plus que favorable avec la réception de l’avant-dernier Toulon, suivi d’un déplacement chez le dernier Le Puy.

Pour espérer, les iséroises auront besoin de soutien ce dimanche. Le rendez-vous est pris à 15h au Stade Lesdiguières.