Nicolas Bach: « Il faudrait un sacré concours de circonstances pour monter »

À trois journées de la fin du championnat de D2, les joueuses du GF38 peuvent encore monter en élite. Pour cela, elles devront rattraper leurs cinq points de retard sur le leader Val d’Orge. Si le calendrier isérois est plutôt favorable, le coach Nicolas Bach relativise: « Il faudrait un sacré concours de circonstances pour monter ».

Avec 8 victoires et deux nuls sur les 12 derniers matchs, le GF38 termine sa saison en fanfare. Le club, troisième, se rapproche de Val d’Orge. Une équipe que les iséroises sont d’ailleurs allées battre chez elles, le 2 avril dernier. La dynamique est bonne et le GF est meilleur que l’an passé, à en croire l’entraîneur. « La saison dernière, on avait eu du mal à se relever après notre défaite à Marseille. Cette année, nous avons réagi après le revers contre Dijon, avec des succès face à Toulouse et Val d’Orge. On manque encore de maturité mais on a davantage d’expérience du haut niveau. »

Classement actuel, à trois journées de la fin

  1. Val d’Orge 45 pts
  2. Dijon 41 pts
  3. GF38 40 pts
  4. Toulouse 38 pts

Pour espérer une montée, le club grenoblois vise déjà un sans faute, avec trois succès contre la lanterne rouge Le Puy dimanche, Yzeure dans une semaine et à Clermont le 28. Par ailleurs, l’idéal serait que les deux premiers Val d’Orge et Dijon, qui s’affrontent demain, fassent match nul. Un tout autre résultat entre ces deux formations compromettrait grandement la montée grenobloise: Un succès de Val d’Orge et ce club aurait au minimum cinq points d’avance sur Grenoble à deux journées de la fin. Un succès de Dijon et l’équipe de Côte d’Or aurait de très grandes chances de finir devant le GF38, avec un calendrier plus que favorable lors des deux dernières journées.

Le GF38 travaille déjà pour la saison prochaine. Nicolas Bach rappelle une nouvelle fois qu’il est là « sur du long terme ». S’il n’y a pas de montée dès cette année, nul doute que le Grenoble version 2017-2018 sera encore plus compétitif que celui de 2016-2017.