Lons RF-FCG Amazones : Pour une place en finale !

Vainqueur du Stado Tarbes Pyrénées Rugby 20 à 13, le FCG a vaincu le signe indien qui le voyait, depuis deux saisons, chuter au stade des quarts de finale. Exit donc les tarbaises et place maintenant à la solide formation béarnaise de Lons, pour une demi-finale qui s’annonce indécise. Les Amazones ont les dents longues. Direction l’Occitanie pour s’imposer. Parce qu’au bout, c’est une finale, la finale du challenge Armelle Auclair !

Les grenobloises reprennent la route du sud pour défier Lons, ville distante de 5 km de Pau. Ce sera à Capestang, village de l’Hérault. Les supporters dauphinois sont de nouveau attendus en nombre pour jouer leur rôle de seizième Amazone. Les enjeux ne manquent pas pour cette confrontation. En plus d’offrir une place en finale du challenge Armelle Auclair, une victoire pourrait délivrer un ticket d’accession vers l’élite, si le choix d’un Top 10 était acté.  Pour y accéder, une seule condition : être finaliste du championnat Armelle Auclair. Une raison supplémentaire pour vaincre Lons ? Les Amazones n’ont certainement pas besoin de cet argument pour se motiver. Un seul objectif en tête : championnes de France. Lons se dresse sur le route de la finale. Pas une mince affaire. Les béarnaises ont-elles aussi de l’ambition et des arguments. Un sacré duel en perspective…

L’ours tarbais sort de sa tanière
Après une belle entame et un 17 à 0 dès la demi-heure de jeu, les grenobloises ont vu recoller des tarbaises accrocheuses à souhait. 17-5 à la pause, puis 20-10 et finalement 20 à 13 avec deux essais de part et d’autre. Les dauphinoises ont dû s’en remettre à leur défense acharnée pour conserver leur précieux avantage. Le technicien alpin, Emmanuel Pellorce, revient sur la confrontation face à Tarbes : « Nous sommes heureux de franchir enfin le cap des quarts de finales. Nous aurions pu nous rendre le match plus facile en faisant preuve de plus de réalisme en première période, en inscrivant un ou deux essais de plus. Nous concédons un essai en fin de mi-temps qui les laisse dans le match. En seconde période, face au vent, nous arrivons à tenir le ballon et inscrire une pénalité face aux perches. Par la suite, nous manquons de maîtrise et commettons trop de fautes. »

Une semaine studieuse
Au vu des résultats exceptionnels de la saison régulière, une élimination en quart aurait sonné comme une fausse note et une énorme déception. Place maintenant à la demi-finale avec des Amazones remontées et motivées comme jamais. Leur quête de titre n’a jamais été aussi proche. Emmanuel Pellorce évoque la demie face à Lons : « Il y a encore des détails à régler mais l’équipe monte en puissance. L’entrée dans une nouvelle compétition est toujours très difficile à appréhender, surtout dans des matchs à élimination directe. Paradoxalement, même si la confrontation face à Lons s’annonce plus compliquée, ce match sera certainement plus facile à aborder. » Au menu des grenobloises cette semaine : récupération, travail physique, lancement de jeu, vidéo et mise en place. L’objectif étant d’arriver fraîche physiquement et mentalement tout en n’oubliant pas de respecter le plan de jeu établi. « Quand les filles suivent la stratégie mise en place, cela fonctionne » dixit le co-entraîneur dauphinois.
Le groupe grenoblois
Avants: Celine Espit, Sophie Villiem, Elisa Guiguet, Elisa Aragno, Marine Camoin, Margaux Donzel (capitaine), Mathilde Crétinon, Emilie Mathieu, Lisa Brie, Camille Monnet, Juliette Ribaud, Céline Ducamin, Emeline Gros, Laura Bragard, Linda Hafsa
Arrières: Philippine Mias, Claudia Gallin, Alyssia Martin, Fanny Incorvaia, Mallaury Chatron, Maelle Filoppon, Aude Constant, Sabrina Deylaud Caballero, Perrine Nantier, Margaux Jacquemin, Charlotte Bonfils, Coline Baillon

Le FCG à la sauce béarnaise ?

EQUIPES PTS J G N P + DIF E+ E- PP PUN BO BD CB
1 AS Bayonne 63 14 13 0 1 482 94 388 74 13 10 1 35
2 Lons 52 14 12 0 2 355 149 206 53 19     4 0 24
3 Bordeaux 50 14 11 0 3 292 176 116 48 21 6 0 22
4 Tarbes 27 14 5 0 9 149 127 22 22 18 2 5 -1

Sans vouloir faire injure aux tarbaises, le Lons Rugby Féminin Béarn Pyrénées a autrement plus d’arguments à faire valoir que l’adversaire du FCG en quart. Le bilan en phase régulière est proche du sans faute : douze victoires pour seulement deux défaites à l’extérieur (Bayonne et Bordeaux lors de la dernière journée). L’équipe béarnaise a infligé son seul revers de la saison à l’ogre Bayonnais. Les béarnaises possèdent une équipe complète avec un pack puissant et des trois quarts véloces. Dans ses rangs, plusieurs joueuses internationales dont les deux piliers et la troisième ligne Laëtitia Grand. L’équipe pyrénéenne devra faire sans Lise Arricastre, pilier gauche, exclue face au LOU suite à un rucking trop appuyé. « Manu » Pellorce est conscient de la qualité de son futur adversaire : « C’est une très belle équipe que nous allons affronter. Les béarnaises sont complètes dans tous les secteurs avec un pack puissant et notamment une très bonne première ligne. Derrière, la charnière c’est du solide et les trois quarts ont des jambes. » A noter, sur les quatre équipes qualifiées en demi-finale, Le FCG est le seul rescapé de la poule 1. Constat qui tendrait à prouver que la poule 2 est plus relevée.
Au vu de tous ces éléments, cette équipe lonsoise représente un sacré client. C’est un beau défi qui s’offre aux grenobloises. Les Amazones ont bien l’intention de le relever.
Le groupe lonsois
Amat, Arranburu, Arricastre (suspendue), Carricaburu, Lagache-Guery, Errecalt, Baccondro, Couteigt, Casteran, Claverie, Laffite, Garcia, Grand, Casenave, Larrondo, Hargoues, Seré, Pivert, Lembeye, Terradot Piot, Carrasquet, Menanteau, Pros, Papa, Marqueton, Ahis-Adelle

Aux révélateurs tarbais et lyonnais
Le FCG et Lons RF ont affronté des adversaires communs, Tarbes et Lyon. Etat des lieux.
Lons a disposé deux fois de Tarbes, 8-3 à domicile et 11-7 à l’extérieur. Le FCG s’est imposé 20-13. Avantage FCG
Le FCG a vaincu le LOU à l’aller 22 à 13 et au retour 25-14. Lons a disposé des lyonnaises 36 à 10. Avantage Lons.
Certes, ces rencontres se sont déroulées dans des conditions différentes. Et même si chaque match possède sa vérité, ces résultats tendent à indiquer que le duel entre alpines et pyrénéennes s’annonce des plus serrés. C’est aussi l’avis de « Manu » Pellorce qui pense que : « la rencontre se jouera à quelques points. »
Gilles Fayard, l’entraîneur des avants des louves du LOU, a affronté les deux équipes en quinze jours d’intervalle. Il nous livre son avis sur chacune d’elles : « Le match sera intéressant à regarder, très serré. Ce sera une belle opposition entre deux équipes très proches qui ont les mêmes forces et les mêmes faiblesses. Elles s’appuient toutes les deux sur des packs très puissants. J’ai trouvé les grenobloises très tendues lors de leur match face à Tarbes. Je pense que le fait de passer les quarts de finale va leur permettre d’évoluer plus libérées. » Et de se mouiller sur un pronostic : « Il y a quinze jours, il m’a semblé que les Amazones avaient plus de vitesse sur leur ligne de trois quarts. Cela fera peut-être la différence. Même s’il y a de la rivalité avec les iséroises, on va laisser parler le côté local et diagnostiquer un 55/45 en faveur des Amazones. » Méfiance, par les temps qui courent, les sondages sont à prendre avec des pincettes…

Résultats quarts de finale
FCG-Tarbes : 20-13
LOU-Lons : 10-36
Stade Français-Stade Bordelais : 19-31
Rouen-Bayonne : 5-42
Tableau des demi-finales 2017-Armelle Auclair
Lons-FCG
Stade Bordelais-Bayonne

Une seule parmi ces quatre équipes sera championne de France. Faites vos jeux !

Quoiqu’il arrive à Capestang ce dimanche, les grenobloises auront réussi une très belle saison. Mais les victoires appelant les victoires et l’appétit venant en mangeant, les Amazones sont affamées. Seul mot d’ordre : vaincre. A la clé, une finale. La finale du challenge Armelle Auclair. Et ça, quand on est une Amazone, ça ne se refuse pas !

Lons RF-FCG Amazones, Dimanche 23 avril à 15h00, Complexe sportif du stade municipal, Capestang (34310)