Dernière ligne droite pour le GSMHGUC

Et que la fin pourrait être belle ! Les protégés du président Chabannes sont troisièmes à l’issue de la phase aller des Playoffs. Il reste six matchs à disputer. Six victoires et c’est la Proligue. Six matchs à souffrir et la récompense promet d’être belle. Certes, plus facile à dire qu’à faire, mais à l’impossible nul n’est tenu ! Premier acte dès samedi, à Néruda, face à Amiens. En route vers la ProD2 !

Classement après huit journées (J1 et J2 jouées en phase régulière)

  ÉQUIPES Pts J G Nuls P Buts + Buts – Diff
1 SMV VERNON ST MARCEL 19 8 5 1 2 226 195 31
2 CAVIGAL NICE SPORTS HANDBALL 19 8 5 1 2 256 211 45
3 GRENOBLE SMH/GUC 17 8 3 3 2 211 213 -2
4 ANGERS NOYANT HBC 16 8 3 2 3 238 236 2
5 AMIENS PICARDIE HANDBALL 16 8 2 4 2 234 238 -4
6 CLUB OMNISPORTS DE VERNOUILLET 16 8 4 0 4 257 287 -30
7 E. STRASBOURG SCHILTIGHEIM ALSACE HANDBALL 13 8 2 1 5 234 255 -21
8 H.B.C. SEMUR-EN-AUXOIS 12 8 1 2 5 223 244 -21

Le GSMHGUC à l’affût !
Le bilan du GSMHGUC dans cette première phase de la poule haute est bon. Deux nuls pour débuter, puis une défaite à Vernouillet et trois victoires consécutives pour finir. Hélas, les martinéro-grenoblois sont handicapés par leurs résultats en saison régulière face à Nice. Il faut donc ajouter un nul et une défaite au bilan global de l’équipe. Qu’à cela ne tienne, la dynamique est positive et la fin de saison promet d’être palpitante. Ajouter à cela une phase retour favorable sur le papier avec quatre réceptions pour deux déplacements et les voyants sont au vert. Deux concurrents directs (statut VAP, éligibles à la montée) sont tombés face au GSMHGUC : Strasbourg et Angers. Reste Vernon St-Marcel et Nice, les deux équipes de tête. Lors de la dernière journée, le leader niçois a laissé passer l’occasion de creuser l’écart et s’est incliné face à son dauphin, Vernon. Quand on demande à l’entraîneur dauphinois si ce résultat est positif pour le GSMHGUC, le malicieux Aziz Benkhala botte en touche : « Peu importe le résultat de nos concurrents. On reste concentré sur nous-mêmes. Même si on garde un œil sur les résultats de nos adversaires, l’objectif est de prendre le plus de points possibles sur les matchs qui arrivent. » Conséquence directe de la victoire de Vernon à Nice, les deux équipes occupent la première place et un resserrement s’est opéré en tête de classement. Une triangulaire semble se dessiner entre les trois équipes. Aziz Benkahla préfère rester prudent : « On a vu en première partie de ce saison que cette poule haute réservait énormément de surprise. L’équipe d’Angers est encore dans les clous et Strasbourg peut encore revenir. Rien n’est joué. » Le GSMHGUC est tapis en troisième position, prêt à saisir sa chance. Le déplacement à Vernon St-Marcel lors du prochain acte sentira le souffre. Avant cela, la journée pourrait bien être profitable aux coéquipiers de Samy Bendjaballah. Vernon St-Marcel a un déplacement délicat à Vernouillet (tombeur du GSMHGUC) et Nice s’en ira chez l’avant dernier Strasbourg qui abat certainement sa dernière carte pour garder tout espoir de monter. Le GSMHGUC, en cas de victoire, pourrait profiter d’un faux pas de ses concurrents directs, et se retrouver à l’une des deux premières places synonymes d’accès à la Proligue. Les protégés du président Chabannes savent ce qu’il leur reste à faire. Pour mettre toutes les chances de leur côté, les joueurs martinéro-grenoblois se sont entraînés toute la semaine dernière malgré l’absence de journée de championnat. « Les gars ont eu trois jours de coupure pour le weekend de Pâques. Ils ont pu reposer les organismes et les têtes, ainsi que recharger les accus en famille avant de repartir au combat et d’attaquer le sprint final » confie l’entraîneur dauphinois.

Amiens en trouble-fête
Amiens ne se déplace pas à Néruda en victime. Au contraire, les picards chercheront à obtenir leur première victoire à l’extérieur. Eux, qui ont réalisé la prouesse de partager les points lors des quatre premières journées, avant de s’incliner à Nice et s’imposer à domicile face à Vernouillet. En ajoutant un succès et une défaite en phase régulière face au leader Vernon, Amiens présente un bilan global équilibré de deux victoires, quatre nuls et deux défaites. L’équipe picarde ne peut prétendre à la montée. Elle évolue libérée et joue crânement sa chance dans cette poule. Bien calée au milieu de tableau, Amiens n’est qu’à deux petits points du podium. Alors méfiance ! Aziz Benkhala se souvient d’une équipe difficile à manier lors du match aller : « Amiens est une équipe accrocheuse composée de très bonnes individualités ayant joué à un voire deux niveaux au-dessus. Ce sera encore une rencontre difficile. Il faudra imposer notre défense et notre jeu. La clé du match reposera sur notre capacité à récupérer le maximum de ballons et bien les exploiter en attaque. »

Le club martinéro-grenoblois entame sa dernière ligne droite. La pression monte. Elle va s’accentuer au fur et à mesure des confrontations. Le GSMHGUC doit garder des nerfs solides. Le mot d’ordre est de rester maître à domicile. Condition primordiale pour espérer viser la Proligue. A Néruda, pas le droit à l’erreur. Tout faire pour que la réception des amiénois ne soit pas synonyme de Fatals…Picards !

GSMHGUC-Amiens, Samedi 22 Avril à 20h30, Hall Pablo Néruda, Saint-Martin d’Hères