Maël Lecomte sera villardien l’an prochain : interview

A seulement 17 ans, le joueur de centre Maël Lecomte s’est affirmé comme un des plus grands espoirs des Ours. Après une saison réussie à la fois en D2 mais aussi en U20, il est allé chercher le titre de champion du monde U18 (division 1A) avec l’équipe de France. La bonne nouvelle, c’est que Maël sera encore villardien la saison prochaine. Pour LSD, il est revenu sur sa saison.

Progression sur la saison

« C’était une grosse saison. Avec la D2, les U20 et le championnat du monde U18, j’ai joué une cinquantaine de match. C’était une excellente saison. On m’a laissé ma chance en D2 à Villard et quand j’ai été sélectionné à Amiens en équipe de France U18 ça a été une vraie récompense. »

Le titre de champion du monde U18 (division 1A) 

« C’est le meilleur souvenir de la saison. Mon premier titre et c’est un titre de champion du monde ! A la fin du match on a tous chialé. Quand les norvégiens égalisent à 5 minutes de la fin on n’a rien lâché, on savait qu’il pouvait y avoir une action contre le cours du jeu, mais on ne se doutait pas que la Norvège allait jouer le tout pour le tout en sortant le gardien. Ça nous a surpris mais on s’est tout de suite dit qu’il fallait tenter notre chance. Puis là à 3 secondes de la fin le seul espoir c’était que Texier la sorte et qu’Enzo (Guebey) tente et marque. C’est ce qui était prévu et c’est ce qui s’est passé, puis le palet est rentré. C’était génial. Dès le début du tournoi le staff nous avait dit qu’on avait une grosse équipe et que l’objectif était le titre.

Il y avait vraiment un gros niveau. Un niveau bien plus élevé qu’en D2. Ça allait plus vite, ça frappait plus fort… Puis il y avait des joueurs vraiment impressionnant. En France, il y avait Texier : il est plus mature, il a des skills… En fait, il fait tout un peu mieux que nous et il mérite d’être drafté, c’était certainement le meilleur joueur du tournoi. Il y a Quentin Richard aussi qui est le meilleur gardien de la génération 1998-99, Enzo Guebey qui est très solide défensivement et Hugo Sarlin qui a fait un gros tournoi. Dans les autres nations aussi il y avait de gros joueurs, notamment le norvégien Pettersen, un 2000 qui jouera en NCAA l’an prochain. Tu gagnes beaucoup d’expérience dans ce genre de tournoi. »

Sa saison avec Villard en D2 

« On m’a fait confiance en m’accordant du temps de jeu en D2. J’ai pu jouer autour de gars comme Miroslav Skovira et Filip Janosik et ça m’a vraiment permis d’acquérir de l’expérience. Je ne me vois pas comme un buteur, je suis plus le gars capable de travailler dans les coins et de donner de bon palet, alors jouer au centre de Janosik et Skovira c’était vraiment bien. J’aime bien avoir quelques étrangers dans l’équipe ça apporte de l’expérience mais les jeunes du coin donnent tout quand ils portent le maillot des Ours.

Après, on manquait d’effectif pour aller plus loin. En plus, on a eu pas mal de blessés et arrivait en playOffs c’est devenu trop dur avec ce manque d’effectif. Malgré tout on avait de bons éléments dans cette équipe, Janosik et Skovira avaient une superbe qualité de shoot, Pilou (Simonneau) apportait vraiment de l’expérience et Dlouhy apportait une sérénité défensive. Malheureusement on a eu trop de problèmes d’effectif pour aller loin dans les playOffs. »

L’équipe U20

« On a fait une grosse saison. On avait un effectif de qualité avec de fortes individualités : Zvedelik est un gardien extraordinaire, Eric Aurard apporte de la hargne, Thomas Carminati est un super défenseur, même Thomas Ruel, est un super joueur. Mais, on avait surtout une équipe très soudée dans laquelle chacun a joué son rôle : les premières lignes ont scoré mais la 3e ligne n’est jamais passé à côté d’un match. L’an prochain on ne va perdre qu’Aurard, Zvedelik, Vigy, Cointe, Lardière et Rossignol… On aura encore une bonne ossature avec pas mal de joueurs qui joueront en D2. Mais ça va être plus dur l’an prochain. On monte en poule B donc on va taper des équipes comme Amiens, Rouen, Grenoble…

Le passage de U22 à U20 est une bonne chose : avant quand on était surclassé de U18 à U22 on jouait contre des mecs qui avaient 4 ou 5 ans de plus que nous et qui jouaient déjà en Magnus pour certains. Il y avait trop d’écart. Maintenant, il y a un autre problème qui se pose, c’est qu’à 21 ans on ne joue plus qu’en sénior. En D1 ou D2 ça fait peu de matchs sur l’année. »

La saison à venir

« J’ai eu plusieurs propositions : Brest, Cergy, Montpellier… Mais j’ai décidé de rester à Villard, je viens de signer pour la saison prochaine. L’objectif ça sera de monter en D1 et avec le titre, c’est clair. Après, personnellement je vais essayer de devenir un leader dans cette équipe.  Le changement de coach va nous faire du bien. J’apprécie vraiment Daniel (Sedlak), mais on commençait à tourner en rond. Pilou va nous apporter beaucoup. Puis on le connaît depuis longtemps, moi il m’a déjà entraîné en benjamin. Ensuite on va également avoir l’apport de joueurs qui ont connu la Magnus avec Kevyn Richard et Robin Drogue. Je ne les ai pas encore vu jouer (la reprise est prévue plus tard pendant l’été) mais c’est sûr qu’ils vont nous apporter beaucoup. De plus, les départs devraient être compensés par des arrivées futures. Les dirigeants s’activent pour faire venir de bons éléments. Enfin, on va avoir le meilleur duo de gardiens du championnat avec Robin Zvedelik et Robin Carrier. »

L’avenir

« Si je suis dans le hockey c’est pour monter le plus haut possible. En plus, dans 2 ans je ne serai plus U20 et il va falloir que je monte, au moins, en D1 pour jouer plus de matchs dans la saison. L’idéal pour un hockeyeur c’est de jouer plus de 40 matchs dans une saison.
Après, en France, avec le niveau de la Magnus qui s’améliore ça devient très dur pour les jeunes. Même un jeune talentueux comme Kazarine a eu du mal à s’imposer à Amiens et a été transféré. C’est une bonne chose que le niveau augmente mais du coup ça met un peu les jeunes français sur la touche. »