Fed3: The last but not the least*

Dernière journée pour les rugbymen amateurs de la Fédérale 3. Dernière semaine d’un combat de poules de 18 journées haletantes et passionnantes. Mais le meilleur arrive certainement. Dès le week-end prochain, ce sont les phases finales qui commencent avec la possibilité de grimper d’une division.

Si Vinay et la Bièvre feront partie de ces équipes-là, Pont de Claix, Seyssins ou Eymeux sont certains de rester en Fédérale 3 à la faveur d’un maintien acquis ou du à la refonte des championnats. Le seul suspense sera entre Izeaux et Renage-Rives: qui participera aux phases finales? L’USRR? L’USI? Les deux?

 

Poule 8:
SeyssinsVinay
Les voisins isérois pourraient se rendre un grand service. Seyssins, qui a tenu en échec Annonay sur sa pelouse (29-29) dimanche dernier a peut être aidé les guêpes a chiper la deuxième place de la poule, qui ferait sauter un tour de barrages aux vinois. Cependant, pour les hommes de Coux et Rozand, il faudra s’imposer avec le bonus à Seyssins et attendre le résultat du match Annonay- ASSMIDA. Vinay peut-il ravir la deuxième place à l’ultime seconde?
Pour Seyssins, ce serait l’occasion de brouiller les cartes et de venir la saison en boulet de canon. C’est simple, mettre en échec Vinay, ça montrerait que le RCS a bien relevé la tête lors de ces deux dernières journées. De quoi préparer l’an prochain avec plus de sérénité.

St Jean de Bournay- Pont de Claix
La saison se termine ce dimanche pour les pontois après une saison mi-figue mi-raisin. Le choc de la séparation avec Cepeda a été plutôt bien digéré et l’US 2 Ponts a bien relevé la tête. Mais la saison restera un semi-échec puisque l’objectif de départ était la qualification, ratée certainement à cause de la défaite à domicile face au Puy. Les joueurs pontois voudront sans doute finir cette saison 2016-2017 de la meilleure des façons en remerciant notamment Fabien Gengenbacher et Arnaud Heguy, les joueurs grenoblois intervenants toute la saison et qui ne savent pas encore s’ils poursuivront l’an prochain.
A St Jean de Bournay, ça sera la grande fête du rugby, on espère une orgie de jeu pour régaler le public avant Septembre prochain. Place au jeu, et au plaisir!

 

capture-decran-2017-03-31-a-11-23-44

 

Poule 6:
Renage Rives– Bellegarde
Match à la vie à la mort pour les renageois. Moins d’un an après avoir validé la montée en fédérale 3, l’USRR pourrait déjà participer aux phases finales. Ca passe par une grosse performance face au leader de la poule, Bellegarde, qui est assuré de finir premier. Les gars de l’Ain viendront ils en Isère pour faire tourner? Se déplaceront-ils dans le but de préparer les phases finales et l’accession en fédérale 2?
Peu importe. Cette équipe a montré tellement d’énergie et de valeurs cette saison qu’une qualification serait la cerise sur le gâteau d’une saison réussie. Tous les supporters sont attendus au stade Micoud pour valider la phase finale. Après cette saison d’émotions, Renage Rives veut en vivre encore d’autres.

Nantua- Izeaux
Deuxième match à la vie à la mort. Si on a longtemps parlé de duel entre isérois uzelots et renageois, les deux formations pourraient se qualifier en cas de succès combinés. Pour Izeaux c’est simple: pour se qualifier, il faut gagner à Nantua, point final. Pas simple quand on sait que les hommes du président Seneclauze  ne se sont imposés que trois fois à l’extérieur, dont deux chez les deux derniers.
Nantua, de son côté, a cédé trois fois à domicile déjà. Une quatrième défaite serait signe d’élimination des phases finales et aiderait au bonheur des gars de l’Isère. Allez Izeaux, quatre-vingt minutes pour se qualifier, c’est quoi?

La Bièvre– St Claude
Même topo pour la Bièvre mais en haut du tableau. Le duel entre les Castors et St Claude offrira la place de numéro 2, celle qui fait sauter le tour (piège) des barrages. La Bièvre veut se l’offrir et surtout continuer son quasi sans faute à domicile. Tout se jouera certainement plus tard pour les rouge et noir. Est ce que la Bièvre a les épaules pour accéder à la Fédérale 2?
Au vu de leur saison, nous en sommes convaincus. Mais les joueurs sur le terrain sont les acteurs de cette belle histoire que s’écrit la Bièvre. Mais avant de parler de montée, parlons de qualification en position de deuxième. Ca commence dimanche.

 

capture-decran-2017-03-31-a-11-26-18

 

Poule 9:
Eymeux– Givors
Rassurés (ou pas) par le fait d’être maintenus et d’évoluer en Fédérale 3 l’an prochain, les petits noirs d’Eymeux termineront la saison à domicile, devant leur public et leurs familles, pour conclure une année difficile. Face à eux, Givors, qui ne peut plus espérer se qualifier. Les ballons devraient être relancés de l’en-but ce dimanche, car finalement seul le rugby en sortira grandi.
Pour Eymeux, ce serait surtout l’occasion d’accrocher le deuxième succès (seulement) de la saison, pour repartir sur de bonnes bases et se préparer déjà à la saison prochaine, et de dire au-revoir à ceux qui s’en vont. Vive le rugby!

 

capture-decran-2017-03-31-a-11-44-48

 

*le dernier mais pas des moindres