Jusqu’au bout

La fin de la saison de Fédérale 3 s’approche à grand pas. Entre déception, confirmations et ambitions, les avenirs respectifs des clubs dauphinois ne sont pas les mêmes. Si Eymeux n’a rien à jouer (pas de descente en Fédérale a priori), Seyssins devrait se maintenir grâce à ça également. Pour la qualif, presque tous les autres clubs sont en course. Une bonne nouvelle pour le rugby local. Même si Izeaux et Renage se disputeront le dernier ticket de la poule 6, un duel entre voisins à distance.

 

Poule 9:
Rhône XV- Eymeux
Baroud d’honneur pour les hommes de Lilian Borel. A priori la décision de la FFR (Fédération Française de rugby) est d’entériner les poules de 12 en Fed3 l’an prochain, les drômois n’ont qu’un seul objectif: se faire plaisir puisqu’aucune descente. Le derby face au Rhône XV n’est peut être pas le cadre idéal.
Le Rhône XV, de son côté, vise la place de 3 ou 4, qui offrira un barrage « meilleur ». A la lutte avec deux autres formations (Ampuis et Les Angles), les hôtes du jour comptent bien faire qu’une bouchée de la plus mauvaise équipe de la saison. A l’aller, Eymeux s’était déjà incliné lourdement (38-21) et il faudra être bien meilleur pour éviter pareille fessée. Une question d’honneur.

 

capture-decran-2017-03-17-a-10-41-07

 

Poule 8:
Tournon Tain- Seyssins
Pas une promenade de printemps pour le RCS. Les ardéchois de Tournon Tain, solides leaders, ont été vaincus à Vinay et ont par la même occasion relancé la course à la première place. Le premier ne devrait faire qu’une bouchée du dernier…quoi que. Seyssins n’a pas beaucoup gagné cette année mais l’instinct de survie pourrait prévaloir. Une défaite, la 13ème de la saison, ferait lourd. Il n’y a donc plus le choix pour les noir et blanc.
Mais Tournon Tain, pressé par le retour du voisin ardéchois d’Annonay, ne veut plus tergiverser en route: la première place sinon rien. Ce sera tout l’enjeu d’une partie qui s’annonce déséquilibrée sur le papier mais qui réservera, on l’espère de tout coeur, une belle surprise finale

Vinay– St Jean de Bournay
Si le succès des guêpes dimanche dernier sur le leader Tournon Tain s’est fait à l’arraché, mais avec la manière, il faudra confirmer ce dimanche pour ne pas tomber dans la sinistrose. St Jean de Bournay, bien mal en point en bas de classement, viendra sans nul doute embêter jusqu’à plus soif les vinois. Mais le duel parait quand même favoriser les noir et bleu, invaincus dans leur stade Vieux Melchior, et sur une belle dynamique.
Pour St Jean, comme pour Seyssins plus haut, c’est le match de la dernière chance pour se sauver (si descente). Après une saison compliquée, accrocher Vinay au tableau de chasse serait un beau pied de nez à tous les sceptiques. Pour cela il faudra cependant un engagement total. Réponse dimanche.

Pont de Claix– Le Puy
Après une belle série de trois succès de rang, qui a pris fin dimanche dernier à Annonay, et qui leur a assuré définitivement le maintien (avant même la décision d’hier de la FFR), les pontois se voient offrir l’opportunité de la qualification. Inespéré il y a quelques semaines! Et l’adversaire du dimanche pourrait permettre de faire coup double: se mettre dans les clous de la qualification et sortir (temporairement?) un adversaire direct.
Le Puy semble être à la portée de Pont de Claix et le plus long voyage de l’année pour les auvergnats pourrait leur rester dans les pattes. Les hommes de Sylvain Moulet doivent en profiter: la victoire, et les phases finales pourraient s’envisager. Une défaite et la fin de saison serait bien morose.

 

capture-decran-2017-03-17-a-10-48-29

 

Poule 6:
Couches- Renage Rives
L’USRR s’accroche à son espoir de qualification avec un duel fratricide avec le proche voisin d’Izeaux. Mais tant que Renage gagnera, Izeaux restera derrière, logique implacable. Le déplacement de ce dimanche à Couches n’est pas le plus aisé. Si Couches n’a plus rien à jouer, il voudra terminer sa saison sur une bonne noté après seulement 4 succès en 15 parties. A l’aller, Renage Rives s’était imposé difficilement 23 à 15… Mais depuis le 11 Février, Renage a toujours marqué des points au classement de cette poule 6.
Et c’est bien là l’essentiel: marquer des points pour avancer et espérer la qualification. Peu importe la manière après tout. Les renageois veulent s’offrir une phase finale, un an après la montée en Fed3.

Bellegarde- La Bièvre
Duel entre un roi et son dauphin. Bellegarde, leader incontesté de cette poule, reçoit les castors de la Bièvre, le second qui aimerait bien le rester. Avec onze unités d’avance, les joueurs de l’Ain pourraient valider leur première place dès dimanche. Pour la Bièvre, la peur de se faire doubler par St Claude doit servir de motivation.
Après le match nul (un poil décevant) face à Nantua la semaine dernière, la Bièvre voudra s’étalonner face au gros de la poule. A l’aller, d’ailleurs, c’est Bellegarde qui avait mis à la monstrueuse série d’invincibilité des rouge et noir (13-10). Ce sera l’occasion de rendre la monnaie de la pièce. Comme ça, juste pour le plaisir.

Izeaux– Verdun
Deuxième match de suite face aux mal-classés pour les uzelots après l’orgie de rugby face au voisin de la Bièvre. Un succès, combiné à un faux pas de Renage Rives et ce sont les portes de la qualification qui s’ouvriraient. Pour le rugby dauphinois, c’es un déchirement entre deux représentants puisque ce sera ou Renage ou Izeaux qui se qualifiera en sixième position.
Verdun a souvent pris des valises lors de ses voyages. Un succès bonifié est envisageable. Et su Renage venait à l’emporter, nos deux représentants se retrouveraient à égalité avec 40 points, à deux journées du terme… Palpitant!

 

capture-decran-2017-03-17-a-11-10-37