Goaltrotters : l’application de demain

Goaltrotters, c’est une application très prometteuse, alliant le football et le voyage, créée par 3 jeunes étudiants grenoblois qui se sont lancés dans l’aventure. En exclusivité, Matias Arraez responsable contenu, information et communication s’est livré pour #LSD en détails sur cette application qui promet d’être brillante. Cependant l’application sera téléchargeable qu’à partir du samedi 11 Mars.

Comment l’idée vous est venue de créer cette application ?
L’idée m’est venue il y a quasiment 2 ans. J’étais en voyage à Lisbonne pour aller voir un match avec des copains et je me suis dit « je ne trouve rien, ce n’est pas indiqué » surtout que le Portugal c’est vraiment un pays qui a une culture de foot.  Je savais qu’il y avait des choses à voir comme un musée ou même encore savoir où était le stade ou trouver un bar pour aller le voir le match au cas où je n’aurais pas de place. Je me suis posé la question « ça n’existe pas un guide du routard du foot ? ». Il y a 2 ans, j’ai donc commencé cette idée et j’étais plus parti sur un guide touristique, vraiment un guide du routard, un livre papier. Et après j’ai intégré une école de journalisme où j’ai rencontré Jonathan Nenich (responsable partenariat et marketing) qui a été très emballé par le projet et je pense que sans lui j’aurais peut-être laissé ça aux oubliettes. Un de nos professeurs nous a dit qu’un livre ce n’était plus du tout intéressant et qu’il fallait plus se lancer dans une application car de nos jours tout est digital. On s’est donc lancé dans cette application et il s’est avéré que dans mes contacts j’avais un ancien ami du lycée David Rodrigues qui est devenu développeur d’application. On lui a parlé de notre projet, il a été très emballé et il a rejoint l’équipe.

Peux-tu nous expliquer en quoi va consister cette application ?
Dans un premier temps, jusqu’au 31 Juillet, Goaltrotters  va être un guide du routard du football, regroupant 25 grandes villes européennes du football.. Si tu as envie de trouver un bar pour boire un coup tout en regardant le match dans l’ambiance du club, visiter le centre d’entrainement, visiter le musée, visiter le stade, trouver une statue en hommage aux joueurs, l’application te l’indiquera à travers justement les 3 parties que sont la culture, le club et les bars. Quand tu cliqueras sur les lieux, tu auras à la fois un itinéraire GPS voiture ou encore à pied et également tous les moyens de transports pour s’y rendre avec les tarifs.

En créant cette application est-ce que vous êtes parti sur une cible précise ou c’est ouvert a tout le monde finalement ? Avez vous des partenaires qui vous soutiennent ?
Notre idée est de cibler large  car le football c’est un peu l’opium du peuple. Tout le monde aime le football, c’est le sport qui rassemble le plus. Pour l’instant, pour le volet guide touristique, on est dans une cible entre 18 et 45 ans. Mais à partir du premier août on veut ouvrir un volet réservation, c’est à dire que de chez soi, on pourra préparer son voyage. En seulement quelques clics j’aurais mon billet d’avion aller et retour, ma place de match et ma nuit d’hôtel. On lance une première version de l’application avec simplement le guide touristique pour avoir une base solide de téléchargement. On s’est laissé jusqu’au 31 Juillet pour entrer en négociation avec des prestataires de services tels que edreams, booking, viagogo pour les billets de match, airbnb pour le logement. 

Au niveau de la rémunération, comment ça va fonctionner via l’application ?
Dans un premier temps, notre principale source de revenus sera la publicité. Ce qu’il faut savoir c’est que notre application sera en Anglais, en Français et en Espagnol, au sein même de l’application. C’est à dire que les anglais et les espagnols ne seront pas obligés de télécharger une application différente, c’est la même pour tout le monde. Au niveau des statistiques ça va être intéressant, comme on a des réseaux à l’international, on espère viser large et pourquoi pas atteindre très vite les 6000 ou 7000 téléchargements. Plus on a de téléchargements sur l’application plus on gagne de l’argent au niveau de la publicité. Notre deuxième source de revenus elle pourrait arriver d’ici 2 ou 3 mois. On voudrait faire un abonnement en bars. Pour l’instant chaque ville n’a qu’un seul bar de supporters. L’idée est de réussir à chiffrer nos téléchargements et nos utilisateurs et d’après aller démarcher d’autres bars dans chaque ville et leur demander s’ils veulent figurer dans l’application vis à  vis des statistiques prouvées. Par la suite, il y aura un système d’abonnement fixé. 

Pensez vous que votre application va marcher sur le long terme ? Si votre application marche vraiment bien, est ce que vous allez rester que sur le football ou vous pourriez faire d’autres sports ?
Notre idée est qu’elle marche sur le long terme. On l’a lance le 11 Mars simplement en guide touristique et là où il va falloir être bon c’est qu’on va devoir se renouveler souvent et très rapidement. C’est pour cela qu’à partir du moment de la sortie, toutes les 3 à 4 semaines il y aura une mise à jour avec l’ajout de 10 nouveaux clubs. L’objectif au 1er Aout c’est d’atteindre 66 clubs. Après on ne ferme aucune porte, on peut continuer à évoluer, pourquoi pas ouvrir le marché à l’Amérique latine ou encore même à l’Asie. On voit beaucoup l’application au niveau footballistique, mais il faut aussi voir le côté touristique. On a décidé de breveter l’idée pas seulement sur le football mais aussi sur le sport en général. Après si ça marche économiquement et qu’on peut embaucher les gens, pourquoi pas s’ouvrir au basket, au rugby, au tennis, tous les sports peuvent répondre à l’application. Pour finir je dirais que l’atout majeur de notre application, c’est Denis Balbir, ancien commentateur chez Canal+, qui sera le parrain de notre application.