C’est le moment de conclure pour les BDL

Les play-offs avaient mal débuté pour les Brûleurs. Battus mardi dernier à domicile pour le premier match des quarts de finale face à Amiens, les joueurs d’Edo Terglav ont complètement renversé la tendance et mènent désormais 3 manches à 1. Encore un petit effort ce soir pour le match 5 et la porte des demies s’ouvrira enfin pour Grenoble.

Le public de Pôle Sud a tout connu ces dernières saisons en play-offs. 2012 aura été l’année la plus marquante depuis le début de la décennie avec une finale face à Rouen. Et après? Plus grand chose. L’année suivante, Angers avait eu le dernier mot lors de la manche décisif dans le Maine-et-Loire, malgré deux succès des BDL à domicile. 2014 ne fut pas beaucoup plus marquante avec une sortie au premier tour face aux Rapaces de Gap. Puis vint l’ère Richard Martel. Mais malgré une très belle saison régulière, les grenoblois s’arrêtaient contre Dijon en 5 manches, après un match 4 très musclé en Côte d’Or. L’an passé, les isérois, 4èmes de saison régulière, tombaient en quarts de finale sur… le futur champion de France rouennais. Résultat: une fin de saison prématurée, après 3 défaites à Pôle Sud face aux Dragons.

Cela fait donc un bon moment que Grenoble n’a pas été si proche d’atteindre le dernier carré des play-offs. Et finalement, peut-on réellement imaginer une remontée des Gothiques d’Amiens qui ont forcément pris un coup derrière la tête après leur deux défaites du week-end à domicile. Certes sur les quatre matchs qui ont eu lieu face aux joueurs de la Somme, trois se sont conclus avec un petit but d’écart. Mais peut-on vraiment croire Mitch O’Keefe, le portier amiénois, lorsqu’il évoque dans le Courrier Picard une pression sur les épaules des grenoblois? Difficile de l’imaginer pour ce groupe capable d’aller chercher deux succès dans une enceinte hostile comme celle du Coliseum, capable également d’aller remporter la Coupe de France face à son meilleur ennemi rouennais, mais aussi auteur de 34 succès en 44 matchs de saison régulière cette saison.

Non, sérieusement, ces BDL là ont tout pour aller valider leur qualification pour le dernier carré de la compétition, et jouer Rouen, voire Bordeaux ou Lyon en demie, en cas d’élimination des Dragons par les Ducs d’Angers. Et certaines statistiques de Loïc (@statsBDL) montre que la fête pourrait être totale ce soir à Pôle Sud. Il s’agira en effet du 100ème match d’Edo Terglav sur le banc grenoblois. Le capitaine Eric Chouinard pourrait quand à lui intégrer le top 20 des meilleurs buteurs de l’histoire du club. Pour cela, un but lui suffira ce soir. Le but décisif?

FlottiBulle - Pont de Claix