Coup d’envoi de la saison de deuxième division

Petit à petit, les compétitions reprennent leurs droits. Quand le goût du succès ou de l’amer défaite vous avez manqué en bouche, vous risquez d’être rassasiés pour de longs mois. Ce dimanche, ce sont les filles du rugby qui recommencent leur championnat Armelle Auclair (deuxième division) et ses déplacements à l’autre bout du pays.
Côté représentantes dauphinoises, deux formations: les amazones du FCG, stoppées sèchement l’an passé en quart de finale et les coccinelles du GUC, qui ont pu se maintenir grâce à des désistements de dernière minute.

 

GUC-Lyon Olympique Universitaire, samedi 20 heures
Et d’emblée, les joueuses de Jean Pierre Boudin et Olivier Hoen s’attaquent à un gros morceau. Alors qu’elles n’avaient remporté aucune partie l’an dernier (seul un match nul face à Nanterre), les gucistes reçoivent un gros client, à savoir les voisines lyonnaises du LOU, vaincues en finale d’accession l’an passée et qui ont échoué sur la dernière marche avant le Top 8.
Pour le GUC, une saison difficile s’annonce mais la précédente a servi d’expérience et les filles savent désormais à quoi s’attendre. Se mettre sur des bons rails, emmagasiner de la confiance, et tenter de surprendre tout le monde, dans la peau du petit poucet de la poule. Voilà ce qui attend les coccinelles!

 

Stade Français – Amazones FCG, dimanche, 15 heures

FCG Amazones

Les amazones ont les moyens de leurs ambitions. Sous la houlette du nouveau coach Emmanuel Pellorce, les rouge et bleu ont clairement l’ambition de rejoindre (assez) rapidement l’élite du rugby féminin français. En stage de cohésion le week-end passé dans les travées du stade Lesdiguières, les filles ont pu intégrer leurs nouvelles coéquipières dans un groupe qui n’a pas beaucoup bougé.
Mais sous la bannière FCG, les rugbywomen sont attendues: les grenobloises sont espérées au meilleur niveau, comme aux plus belles heures du Rugby Sassenage Isère, héritage de leur histoire. Quoi de mieux pour débuter qu’un club historique du rugby français, qui rejoint cet échelon. Le Stade Français attend de pied ferme les grenobloises, elles qui préfèreraient ne pas perdre face à un promu. Réponse dimanche soir.

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>