Ali Oz: « Le plus impressionnant, c’est l’intensité »

Ali Oz est en train de s’affirmer. A 21 ans, il est déjà plus qu’un faire-valoir au poste de pilier droit. Son gabarit est un énorme atout pour lui (140 kilos sur la balance). Formé à Renage-Rives, Oz s’exprime pour LSD sur le début de saison. A un poste où l’expérience est primordiale, le jeune Ali a de l’ambition pour cette saison, comme il l’a annoncé à Maxime. 

 

Comment s’est passée la pré-saison qui, comme on a pu le voir, a été chargée?

La pré-saison, par rapport à l’année dernière, était beaucoup plus difficile, mais ça fait du bien avant de reprendre le Top 14 de se sentir en bonne condition physique.
 Durant cette pré-saison, on a tous progressé et cela s’est ressenti pendant les entrainements. Nous avons aussi progressé mentalement.

Qu’a changé l’arrivée d’Aaron Dundon au poste d’entraineur des avants?

Il nous a apporté beaucoup de nouveaux systèmes en touche qui ont l’air de bien marcher, mais surtout beaucoup plus de séances de travail qu’elles soient collectives ou individuelles. 
Il prend chaque joueur un par un pendant une demi-heure, afin de leur montrer leurs erreurs car chaque mêlée est filmée. Comme ça on peut régler individuellement les défauts qu’il y a encore.

Après une saison en demi-teinte l’année dernière quel est l’objectif du club pour cette année?

Le plus important cette année c’est de reconquérir la ville de Grenoble, et les supporters Grenoblois qui ont été déçus comme nous de notre fin de saison compliquée.
 Et nous voulons vraiment faire mieux que l’année dernière que ce soit en terme de résultats et aussi dans le jeu.

Et personnellement quels sont vos objectifs?

Déjà de faire la pré-saison avec le groupe pro, c’était un objectif. Mais aussi de m’entrainer avec eux, rester dans le groupe et de jouer des matchs pros sont mes objectifs.
 J’espère enchainer encore comme ça durant toute la saison (ndlr: Ali Oz a participé aux deux matchs amicaux face à Agen et Lyon), mais si un autre pilier donne plus que moi ou est meilleur que moi je travaillerai encore plus pour revenir dans le groupe et jouer.

Le groupe est-il prêt pour cette semaine et le retour du Top 14?

Le groupe est prêt, on est tous soudés que ce soit en match ou à l’entrainement. On s’entraide: les « vieux » aident les jeunes, et nous les jeunes on essaye de suivre les « vieux », et tout se passe parfaitement bien. Si on continue comme ça l’équipe sera au meilleur niveau pour débuter le championnat. 



Comment vous vous êtes senti après votre avoir marqué votre premier essai en pro lors du match amical contre Agen (35-27)?

Ça fait toujours plaisir c’est sûr, après je suis content parce que ça a aidé l’équipe. Marquer des essais, ce n’est pas mon objectif premier. Le plus important pour moi c’est mes mêlées, mon placement, me rendre disponible dans le jeu. Je vois plus ça comme un bonus.

Quelle est la différence qui t’a le plus marqué lorsque tu es passé d’espoir à pro?

Le plus impressionnant, c’est l’intensité, que ce soit en match ou à l’entrainement tous les jours, les durées de travail qui sont beaucoup plus importantes en pro.
 En espoirs, tu es capable d’enchainer 80 minutes dans un match, alors qu’en pro même si tu as un bon cardio, à la mi-temps, si tu ne triches pas, tu as vraiment besoin de souffler.
 Puis les mêlées sont d’un autre niveau, même si tu as des coéquipiers d’une autre qualité avec toi, il faut être prêt pour ce combat physique, et je me donne à 100% pour être prêt à ce combat-là.

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

FlottiBulle - Pont de Claix