Aminata Diallo: « Gagner la Coupe du Monde en France »

Aminata Diallo, footballeuse française originaire de Grenoble, vient de signer un contrat de 2 ans au PSG. Elle revient pour LSD sur ce choix de carrière ainsi que sur ses objectifs futurs, notamment avec l’Equipe de France.

Que de chemin parcouru depuis vos premiers pas au Grenoble Métropole Claix Football Féminin (GMC2F) en 2011 !

Oui, j’ai eu un parcours très progressif. J’ai gravi des échelons, petit à petit. J’ai commencé à Claix en D2. Après, je suis allée à Arras qui jouait le maintien en D1, puis Guingamp qui jouait en milieu de tableau D1. Et puis maintenant le PSG qui est le deuxième meilleur club français pour l’instant et qui a pour objectif de devenir le meilleur.

Vous avez également été championne d’Europe des moins de 19 ans avec la France en 2013, vous en êtes fière ?

Oui, très fière. C’est un peu le déclencheur de ma carrière. C’est ce qui m’a permis derrière d’avoir des opportunités pour pouvoir jouer en D1. Ma sélection en Equipe de France cette année-là m’a fait beaucoup progresser. Le staff que j’ai connu en U19 m’a beaucoup appris et m’a fait passer un cap. En plus, lors de cette compétition, j’ai été dans les 10 meilleurs espoirs de la compétition. Donc, c’était vraiment une très bonne compétition qui m’a beaucoup apporté. C’est un de mes meilleurs souvenirs, le meilleur même.

Jouer au PSG, est-ce un rêve qui se réalise pour vous ?

Oui, c’est vrai qu’ étant petite, au début, je n’avais pas forcément pour objectif de devenir joueuse professionnelle. Ensuite, c’est arrivé comme ça, des gens m’ont poussé un peu et m’ont dit que j’avais les qualités pour. C’est sûr que Paris Saint Germain, c’est le club que je supporte depuis toute jeune donc je suis très fière de faire partie de ce club aujourd’hui.

Considérez-vous que c’est une vraie avancée dans votre carrière ?

Oui, bien sûr. C’est quelque chose qui peut vraiment me faire passer un pallier. Depuis 2 ans, je me dis qu’il me manque encore un petit truc pour devenir une très bonne joueuse. Les coachs et les sélectionneurs que j’ai eu en Equipe de France, me disent tous que j’ai le potentiel pour aller plus haut. Maintenant, c’est bien d’avoir le potentiel mais il faut l’exploiter. Le PSG est un club où il y a de meilleures conditions, c’est un club luxueux, c’est une autre planète avec des clubs comme Guingamp. Le coach aussi est très bon, a fait progresser certaines joueuses. Donc, avec ça, je suis dans les meilleures conditions pour passer ce pallier et pour pouvoir aller en Equipe de France A.

Etant originaire de Grenoble, vous avez encore des liens avec la région ?

Oui, dès que je peux, je reviens sur Grenoble. Après, j’habitais en Bretagne donc c’était plus compliqué, j’avais pas trop le temps. Mais, dès que j’ai quelques jours, je reviens aux sources. Mes amis, mes meilleurs amis, mes proches sont encore ici. Et puis ici, je connais un peu tout le monde. Je suis connue de pas mal de clubs. En plus maintenant, le foot féminin évolue à Grenoble. Il y a pas mal de petites équipes qui se créent, que ce soit des équipes à 11 ou de futsal. Les petites me prennent pour exemple donc à chaque fois que je viens, on me demande de venir leur rendre visite et ça me fait très plaisir. Donc, oui, à Grenoble, je suis restée en contact avec pas mal de personnes ici.

Quelle a été la réaction de vos proches suite à votre signature au PSG ?

Ils étaient très contents. Ma mère et mon père m’ont félicitée. En plus, j’ai beaucoup de famille à Paris. C’est vrai que jusque-là j’étais en Bretagne, ma mère me disait que c’était un peu loin. Là-bas, j’étais isolée. A Paris, je ne suis pas dépaysée, et puis c’est plus près de Grenoble.

Est-ce que vous espérez jouer la Coupe du Monde avec la France en 2019 ?

C’est mon gros objectif. Depuis la Coupe du Monde U20 2014, mon objectif, c’est de faire partie de l’Equipe de France A et d’arriver à faire partie de ce groupe. Après, je pense que je viens d’une génération dorée où il y a pas mal de bonnes joueuses. Nous, en jeune, on a gagné des titres. Après, ce qu’on retient, c’est l’Equipe de France A. Donc, on s’est toutes données pour objectif, puisqu’on est assez proches, de se retrouver en 2019 pour gagner la Coupe du Monde en France. L’objectif, c’est vraiment d’y participer, de faire partie de l’aventure et puis de la gagner.

Crédit photo: Sportsfile / fr.uefa.com

 

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>