Marylie Limousin: « Je suis très attachée aux valeurs de l’équipe de France »

Marylie Limousin, jeune meneuse du Basket Club de la Tronche Meylan a été appelée en présélection de l’Equipe de France, U20 Féminine.
Les championnats d’Europe se dérouleront du 9 au 17 juillet à Matosinhos (Portugal). Nous sommes allés recueillir ses premières réactions.

 

Début mai 2016, tu as passé avec succès les tests médicaux à l’INSEP (Paris), après une longue saison en N1F. On t’a vu monter en régime dans ce championnat intense. Comment te sens-tu aujourd’hui physiquement ?
Effectivement, les tests médicaux se sont bien passés. J’ai plutôt bien récupéré de ma blessure, même si je garde encore une gêne. L’année a été chargée pour moi entre le basket et les cours, et j’avais besoin d’une période de break avant de partir avec l’équipe de France.  La saison étant terminée depuis un petit moment, j’ai pu me reposer tout en conservant une activité régulière pour ne pas perdre la forme. Je me sens bien sur le plan physique, même si il reste des ajustements à faire.

Peux-tu nous rappeler ton parcours en équipe de France ?
J’ai pour l’instant participé à 4 championnats officiels avec l’équipe de France. En 2012, nous avons fini 5ème au championnat d’Europe avec les U16. L’été suivant, il n’y avait pas de compétition prévue pour ma génération, mais j’ai participé avec un an d’avance au championnat d’Europe U18, où nous avons obtenu une médaille d’argent. En 2014, nous avons réitéré la même performance avec ma génération (96) lors du championnat d’Europe U18. Pour terminer, j’ai participé l’été dernier au championnat du Monde u19, et nous avons terminé 5ème.

Comment as-tu appris ta présélection en U20 ?
Par le biais de mon futur coach Jérôme Fournier. Il m’a passé un coup de fil il y a quelques mois pour me l’annoncer. Puis j’ai reçu la convocation pour les tests médicaux, et enfin celle pour le stage à Voiron.

Est-ce que tu t’y attendais ou pas ? Cela semble être une suite logique après plusieurs campagnes en équipe de France ?
Une suite logique, je ne dirais pas vraiment ça puisque nous sommes réévaluées chaque année et que la liste change d’une campagne sur l’autre. Certes, j’ai participé pour le moment à toutes les campagnes, mais contrairement à la plupart de mes coéquipières, j’ai choisi de ne pas évoluer sur un secteur professionnel. Je suis contente que mon nom figure sur la liste et je vais tout faire  pour qu’il y figure jusqu’au bout, mais rien n’est jamais gagné d’avance et c’est aussi ça l’identité et le principe de l’équipe France.

Est-ce une fierté pour toi d’être dans ce groupe, on ressent vraiment ton attachement à porter ce maillot de l’EDF, avec une grosse motivation ?
Je suis très heureuse de faire partie du groupe. L’équipe de France est quelque chose qui me tient beaucoup à cœur et je suis très attachée aux valeurs qu’elle véhicule. Il s’agit d’une aventure unique, chaque année est différente et contient son lot de souvenirs. Le fait de représenter son pays est une motivation à part entière, alors quand on y ajoute l’attrait de la compétition et du podium, forcément c’est une grosse motivation, oui !

fibalimousin1

L’équipe est composée de jeunes joueuses jouant dans de grands clubs français. Peux tu nous parler et présenter justement cette équipe de présélectionnées ?
Cette année, la sélection regroupe 3 générations (96-97-98). Chaque joueuse à son propre parcours, et toutes viennent d’horizons différents. Nous avons toutes un profil et une vie différente, mais l’été nous vivons toutes la même aventure. Il est difficile pour moi de présenter le groupe car nous n’avons pour le moment pas été toutes réunies. Le groupe se compose forcément de joueuses ayant différents secteurs de prédilections (des meneuses, des arrières, des shooteuses, des intérieures…). Je vous propose tout simplement de venir nous découvrir par vous-même lors des matchs amicaux que nous allons jouer à Voiron…

A ton poste, est ce qu’il y a beaucoup de concurrence ou pas ? Qui sont t-elles même si c’est une concurrence saine et entre amies ?
Il y a de la concurrence à toutes les postes. Elle est saine et plutôt basée sur le travail collaboratif car ne l’oublions pas, nous sommes présélectionnées pour construire une équipe à part entière. Sur mon poste, sont présélectionnées comme moi Leslie Makosso (Lyon Basket Féminin), Lisa Berkani (Montpellier) et Rose Ducret (Nantes Rezé).

Désolé pour la question mais au basket, on parle souvent du facteur taille, tu es la plus petite de cette équipe. Comment tu montres tes talents ? Par ta rapidité, ta technique…?
Effectivement le facteur taille est beaucoup abordé dans le monde du basket, même si cela se réfère un peu moins au poste de meneur de jeu. En tant que meneuse de petite taille, je dois compenser par ma connaissance tactique du jeu, de l’intelligence, du leadership, et oui, un peu de rapidité ! Je pense qu’il n’y a pas de critères précis, si ce n’est l’efficacité sur le terrain, mais ceci quelle que soit la taille.

fibalimousin2

Vous avez un programme chargé en juin entre les stages et les tournois. D’ailleurs vous allez commencer un stage à Voiron. Cela doit faire plaisir de venir et débuter dans la région ?
Cela me fait très plaisir de retourner à Voiron. C’est un peu là où mon parcours basket a sérieusement commencé. De plus, je n’y retourne pas seule puisque Katia Clanet, avec qui j’ai passé une année au pôle espoir, est aussi convoquée, tout comme Mélanie Riondet. Grégory Morata sera un de nos deux assistants, et c’est lui qui m’a formée au pôle espoir. Cela me fait d’autant plus plaisir de partager ce retour aux sources avec des personnes qui ont marqué mes années au pôle espoir de Voiron.

Comment tu gères aussi tes études en parallèle, en cette période de fin d’année scolaire ?
Je vous avoue que tout n’est pas simple dans la gestion de cette fin d’année. Je suis en école d’ingénieur en informatique et cela me prend beaucoup de temps. J’ai notamment beaucoup d’examens durant le mois de juin qui tombent pendant la préparation. Le staff U20, mon administration scolaire et moi sommes en contact mutuel depuis quelques temps pour essayer de trouver le bon compromis, afin que je puisse mener de front réussite de mes examens et implication dans le projet France.

Être entourée d’un staff solide et expérimenté, cela rassure ou cela met une pression supplémentaire ?
Jérôme Fournier est un entraîneur national dont la réputation n’est plus à faire. Son staff technique et médical non plus. Ils sont de nombreuses fois montés sur le podium, et même sur la plus haute marche. Le fait d’évoluer à leurs côtés est quelque chose de rassurant, on sait qu’ils vont tout mettre en œuvre pour nous emmener le plus loin possible et que leurs méthodes ont fait leurs preuves. Mais forcément, on n’a pas envie de les décevoir.

On parle souvent de l’aspect sportif, de concilier le sport de haut niveau avec les études te concernant, mais tu attaches une vraie importance à la famille qui t’entoure dans tes projets sportifs.  Est-ce que cela peut aider à être bien dans tes baskets, pour préparer un grand événement, cette pression qui peut y avoir autour ?
Je sais que ma famille est et sera toujours derrière moi quels que soient mes choix et mes performances. Ils l’ont toujours été et je les en remercie car sans eux je n’aurais sûrement pas l’opportunité de vivre la vie que je vis à l’heure actuelle. C’est important pour moi de savoir qu’ils sont là et me soutiennent. Mais il est vrai qu’en équipe de France, le focus est sur le basket et la performance de l’équipe. Ma famille sait rester dans le cadre qu’impose l’équipe de France, et j’évite qu’elle prenne une part trop importante pour éviter la dispersion, notamment mentale.

Est-ce que tu as eu le temps d’apprendre le portugais ? Ou tu attends l’annonce officielle de ta sélection officielle en équipe de France, pour l’Euro?
Quelle que soit l’issue de la préparation, j’ai quelques notions de portugais. Le championnat d’Europe U18 en 2014 s’est déroulé sur le même site, donc j’ai déjà eu l’occasion de potasser un peu la langue, même si nous sommes là-bas d’abord pour la compétition.

 

La liste des présélectionnées par Jérôme Fournier : http://www.ffbb.com/21-joueuses-pour-commencer

Le staff de l’équipe de France U20F :
Entraineur : Jérôme Fournier
Assistants : Grégory Morata, Isabelle Fijalkowski, Virginie Abel
Préparateur physique : Virginie Nicaise

 

Crédit photos : FIBA

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>