Rugby #3: le tournoi des VI nations

Pour vous, l’équipe LSD a décidé de se lancer dans cette nouvelle rubrique. Rubric-à-broc pour tenter de vous expliquer de façon originale, décalée, estampillée LSD les rudiments des sports que vous suivez. Entre présentations des postes spécifiques, explications des règles ou autres tentatives d’éclairages technico-techniques, vous saurez tout sur le bout des doigts, sur toutes les disciplines. Désormais, vous n’aurez plus d’excuse valable pour ne pas suivre tous les sports!

Aujourd’hui #John vous éclaire de sa lanterne sur le tournoi des VI Nations en rugby.

Ca fait un mois que vous bouffez du rugby. Votre mari, en plus de se faire les matchs de Top 14, la Premiership anglaise, le Super Rugby, squatte le canapé et la télé tous les week-ends. En plus, il vous a vanté les mérites du tournoi des VI Nations parce que « c’est comme ça, j’ai toujours regardé le tournoi et puis fais le ménage ça t’occupera pendant qu’il pleut » avance-t-il comme argument. Alors vous vous dites, pourquoi pas s’y intéresser finalement. LSD vous a mâché le travail, et vous pourrez boire une bière avec votre mari en insultant l’arbitre écossais qui fait office de référé pour France-Irlande lors du prochain tournoi.

836_001

Le Tournoi des VI Nations est l’équivalent du championnat d’Europe de rugby, compétition qui n’existe pas. Chaque année, les 6 nations majeures du rugby européen se retrouvent entre Février et Mars pour s’affronter. A l’origine, le tournoi était composé de 4 Nations britanniques. En 1884, elles créèrent une compétition britannico-britannique après plusieurs années de boycott et des guerres intestines entre les fédérations. En 1910, la France est admise à rejoindre la compétition qui devient alors le tournoi des V Nations, remporté en cette première édition par l’Angleterre (évidemment…).

La France sera ensuite exclue quelques années (entre 1931 et 1939) pour…professionnalisme. Les joueurs français étaient déjà, dès cette époque, payés. Puis la seconde guerre mondiale imposera une pause dans le déroulement de ce tournoi.

France rugby 1997

 

Le Tournoi est resté une grande compétition sportive et un rendez-vous dans la bonne humeur pour ses cohortes de supporters. Un match quel qu’il soit commence bien avant le coup d’envoi par le voyage des supporters qui les amène dans un des pays participants (mais aussi par les apéritifs interminables qui y sont associés mais chut faut pas le dire). Le déplacement est effectué le plus souvent en groupe et en train (bon ça c’était avant), les supporters n’hésitant pas à faire de longs voyages pour assister aux matchs même s’ils sont retransmis désormais en direct à la télévision. La pratique rituelle de la troisième mi-temps par les supporters, mais aussi et surtout par les joueurs, est une véritable institution du rugby à XV. On dit qu’il n’y a pas de rugby sans troisième mi-temps. Certaines sont restées dans les annales… (pas de photo on a dit).

En 2000, l’Italie est intégrée au programme, le tournoi devient le VI nations. Les autres ont estimé que les italiens ont suffisamment progressé pour leur poser des problèmes et proposer un rugby assez solide pour rivaliser avec les vieilles nations européennes de ce sport (et puis surtout ça met de la nouveauté). Les français ne sont plus seuls à revendiquer cet esprit latin: ils ne seront plus jamais seuls face aux ennemis-amis britanniques.

ob_9d0abd4f04e0df49750d9f992412d2ba_logo-6-nations-2014

Le summum du bonheur, c’est de faire le Grand Chelem: c’est à dire vaincre les 5 adversaires du rugby européen et remporter le trophée suprême. Chaque année, un vainqueur est désigné, mais la victoire est encore plus grande avec le Grand Chelem. Les anglais (comme par hasard) ont le plus de titres: 26 tournois remportés dont 12 grands chelems. Les français, eux, sont troisièmes: 17 victoires pour 9 grands chelems mais avec beaucoup moins de participations.
Pour l’équipe qui ne remporte aucune victoire lors d’un tournoi, on lui décerne la cuillère de bois. Les italiens, depuis leur entrée dans le tournoi, l’ont déjà remportée à…5 reprises. Et devraient en ajouter une sixième cette année.

Le Tournoi des VI Nations n’a désormais plus de secret pour vous. Alors l’an prochain, rendez vous à Dublin dans un pub irlandais?

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>