Volley #1: le libéro

Pour vous, l’équipe LSD a décidé de se lancer dans cette nouvelle rubrique. Rubric-à-broc pour tenter de vous expliquer de façon originale, décalée, estampillée LSD les rudiments des sports que vous suivez. Entre présentations des postes spécifiques, explications des règles ou autres tentatives d’éclairages technico-techniques, vous saurez tout sur le bout des doigts, sur toutes les disciplines. Désormais, vous n’aurez plus d’excuse valable pour ne pas suivre tous les sports!

Rugby #1: les piliers
Hand #1: gardien de but

Aujourd’hui, John vous éclaire de sa lanterne sur le rôle du libéro au volley.

Il vous est déjà arrivé de vous pointer en retard pour voir votre pote de la fac qui joue au volley. Après tout, voir des gars sauter par dessus un filet en poussant des cris ça ne vous attire pas plus que ça. Et pourtant vous avez fait l’effort, le copain a prévenu qu’il payerait l’apéro si son équipe gagne. Votre entrée dans le gymnase, surtout quand vous observez la couleur du maillot de votre copain, vous fait vous poser des questions quand à l’heure de début ou de fin de votre apéro: il est bien là, mais il n’a pas la même couleur de maillot que les autres joueurs qui sont du même côté du filet que lui… Etrange. Et bien vous ne le saviez sûrement pas, votre ami joue libéro. Ce poste spécifique (dont le terme est utilisé parfois aussi en football) demande des qualités bien spéciales.

Le libéro est un poste défensif du volley-ball. Des règles particulières ont été introduites à la fin des années 1990. De par sa spécificité, le libéro a un statut à part au sein d’une équipe de volley-ball. C’est pour cela que pour être identifié, il doit porter un maillot qui contraste (en couleur) avec ceux des autres membres de son équipe. Cette nouvelle fonction a été introduite dans le volley-ball moderne pour répondre à deux objectifs :
-renforcer le secteur défensif pour aider aux échanges plus longs et plus spectaculaires (c’est vrai qu’avant ça on se faisait quand même un petit peu chier)
-ouvrir le jeu de volley à des joueurs aux qualités techniques indéniables mais qui étaient pénalisés par leur (petite) taille, jusqu’alors (en gros, t’es haut comme trois pommes, tu sautes un paquet de clopes en hauteur, tu peux quand même jouer dans la même équipe que tes copains du volley).

GVUC volley grenoble

Le libéro est uniquement utilisé sur la partie défensive du jeu: réception, défense et relance. Le secteur offensif lui est interdit, il ne peut jamais attaquer ni même servir. Néanmoins, son avantage, c’est qu’il peut rentrer à n’importe quel moment pour soulager un coéquipier en difficulté sur la réception de service ou sur la défense et lui permettre de se concentrer exclusivement sur le jeu d’attaque. En fait, si t’es une burne en manchette (point technico-technique que nous expliquerons plus tard), croise les doigts pour avoir un libéro dans ton équipe, sinon tu feras banquette

On prête au libéro des qualités mentales exceptionnelles, notamment dans sa capacité à comprendre son intérêt dans son collectif alors qu’il ne marquera jamais (ou vraiment par hasard si l’adversaire s’est endormi) aucun point pour son équipe.
On dit souvent que le libéro est un des plus petits joueurs de l’équipe mais souvent le plus technique. Le joueur qui occupe ce poste en équipe de France s’appelle Jenia Grebennikov et il mesure…1m88. Allez, rassurez-vous, même si vous êtes une grande gigue, votre entraîneur pourra vous faire confiance dans le rôle du libéro. Vous voilà libéro, délivro…et désormais, vous ne mentirez plus jamais sur le poste de libéro.

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>