Hand #1: gardien de but

Pour vous, l’équipe LSD a décidé de se lancer dans cette nouvelle rubrique. Rubric-à-broc pour tenter de vous expliquer de façon originale, décalée, estampillée LSD les rudiments des sports que vous suivez. Entre présentations des postes spécifiques, explications des règles ou autres tentatives d’éclairages technico-techniques, vous saurez tout sur le bout des doigts, sur toutes les disciplines. Désormais, vous n’aurez plus d’excuse valable pour ne pas suivre tous les sports!

Rugby #1: les piliers
Aujourd’hui #John vous éclaire de sa lanterne sur le gardien au handball
.

Le gardien de handball n’est pas tout à fait comme tout le monde. Sorte de mi-fou, mi-volant, le dernier rempart d’une défense est plutôt du genre solitaire qui se tape des solos en solo. Vous ne m’avez pas compris? C’est pas grave, eux non plus ne sont pas tout à fait compris. Un gardien de hand doit accepter que des athlètes arrivent à moins d’un mètre de lui pour projeter un missile dénommé ballon au fond de sa cage à des vitesses insoupçonnées. Tarés vous dites? Pas forcément. Le poste reste très spécifique: gardien de but au handball, c’est le beau mélange entre folie et empreinte psychologique, autour de 3 axes primordiaux de travail.

Le physique: le gardien de but de handball dispose généralement d’un gabarit imposant, bien souvent au-delà d’1,90 m pour les hommes. Finis les petits gros qu’on met dans la cage parce qu’ils ne courent pas. Des longs bras et des longues jambes sont des atouts pour barrer au maximum l’espace libre dans les buts et se donner plus de chances de sortir la balle. Mais la carrure ne doit pas enlever un autre atout indispensable pour un gardien de but : la souplesse.
Autant à l’aise avec ses bras que ses jambes, le gardien doit constamment s’étendre pour aller chercher les ballons dans les coins de sa cage, que ce soit avec ses pieds ou avec ses mains. Les étirements sont d’ailleurs le quotidien de ces stakhanovistes du travail. Vous ne touchez même pas vos pieds? N’espérez pas impressionner vos amis par une parade sur une chabala (ça n’est pas une chanson…à découvrir dans un autre numéro).

gardien de hand GSMHGUC N1

La technique: l’anticipation doit être un point fort pour le gardien. Prévoir la percée de l’adversaire, sa façon de tirer par rapport à la position dans laquelle il va se trouver, ou encore la trajectoire du tir. Une analyse et une lecture du jeu qui, majorés par l’instinct, vont l’aider à diminuer la zone libre de tir pour l’attaquant et feront de lui un grand ou un très grand gardien. Il faut également faire preuve d’un bon équilibre et de bonnes qualités de coordination.
A très haut niveau, les gardiens de handball font beaucoup de travail en amont de leurs matchs pour savoir en détail les zones préférentielles de tirs de chacun des adversaires. Bon rassurez-vous, la plupart du temps, quand un gardien fait un arrêt, c’est surtout de la chance ou une aide de la bonne défense de son équipe.

Axelle Bertrand handball féminin pole sud

Le mental: comme pour le foot, le gardien de but est un poste à part qui en fait un solitaire. Il paraît donc indispensable d’avoir un mental au-dessus de la moyenne lorsqu’on prend place dans la cage. Car pour être dans ce rôle, il faut un peu de folie et aussi aimer manger du ballon (au sens propre comme au figuré). Même s’il est interdit de viser de façon volontaire la tête, il y a d’autres parties très douloureuses pour un gardien (n’ayez pas les idées mal placées).
Les duels sont nombreux pendant un match et l’avantage psychologique sur les joueurs adverses constitue un facteur très important au cours d’une rencontre pour prendre l’ascendant sur une attaque. A l’entrainement, les gardiens travaillent souvent en autonomie, ou à part des autres joueurs. Vous pleurez quand on ne fait pas attention à vous? Décidément, gardien, ça n’est pas fait pour vous.

Yvan Clot handball GSMHGUC

Vous voilà armé pour conquérir des milliers de titres grâce aux bases LSD du poste de gardien de but de handball. Juste une dernière remarque: Omeyer, le gardien de l’équipe de France, finit parfois des matchs à 50% d’arrêt, soit 1 tir sur 2 dans ses bras. Y’a encore du boulot de votre côté…

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>